Surdoués

J’accompagne des ados et des adultes HPI, depuis plusieurs années.

Mon envie de les rencontrer, de les comprendre, est mon fer de lance pour travailler avec eux.

Je ne les laisse pas partir dans leur bulle de solitude, car je sais les rejoindre, afin de construire une relation thérapeutique confiante, soutenante et transformatrice.

Etre surdoué est aussi une chance, il s’agit de travailler à la saisir et mettre à profit ce potentiel, et le savourer.

Surdoués, Précoces, Zebres, THQI*,HQI**, HPI***

* très haut quotient intellectuel ** haut quotient intellectuel ** haut potentiel intellectuel

Chez l’enfant la société admet de plus en plus la précocité, mais la méconnaissance et les préjugés autour de sa singularité rendent difficile la compréhension de ce que ces enfants vivent.

Chez l’adulte, la notion de haut potentiel intellectuel (HPI) appelée aussi douance, est encore peu abordée et le plus souvent absente du schéma de compréhension de notre société et de certains “psys” qui recoivent en consultation.

Définir ce qu’est la singularité d’être HPI chez l’adulte, reste complexe et  peut varier dans son impact d’une personne à l’autre.

Le mot surdoué peut provoquer agacement, jalousie, déni, envie ou moqueries. Souvent le « HPI » préfèrent se cacher.

D’ailleurs, la plupart du temps, il ignore qu’il est HPI et ne parvient pas à mettre du sens sur ses impressions d’être différent et ou en décalage avec la majorité. Il peut éprouver des difficultés à se comprendre et s’accepter, rencontrer des problèmes d’ estime de soi et de confiance, développer des difficultés dans les relations sociales et affectives, qui l’amenent à consulter. Passer un test de précocité (WAIS IV) peut-être le moyen de réécrire son histoire et apprendre à s’accueillir pour de meilleures ajustements, pour mieux faire avec soi et les autres et prendre confiance en soi.

La réalité nous montre que nous ne sommes pas tous les mêmes dans nos capacités et organisations et pour autant chacun à le droit à sa place, qu’il soit plus ou moins intelligent  et plus ou moins sensible.

Ce que j’observe chez les personnes HPI est notamment de  l’intensité dans les ressenties, de l’huperstimulabilité. Ainsi le contact peut être vécu comme pression et développer des ajustements comme l’isolement, de la suradaptation, avec une énorme exigeance envers soi même qui empêche parfois d’oser. 

De nombreuses personnes HPI sont confrontées à des risques anxieux, obessionnels, d’addiction.

Haut potentiel rime avec intensité et parfois excés.

Le cerveau à de plus grandes quantités d’informations à traiter, perceptions sensorielles, émotionnelles, idées, stimulations… pour certains cela peut partir dans tous les sens et créer un sentiment de confusion.

Les interrogations qui me sont le plus souvent adressées :

Comment apaiser ce mental ?

Comment apprivoiser cette hyper sensibilité, cette avidité, vitesse, intensité. hyperesthésie, fulgurence, exigeance, divergence, hyper adapté ou pas adapté du tout ?

Comment vivre avec l’autre sans toujours se retenir ou prendre toute la place ?

Comment gérer ce sentiment d’être différent et souvent non reconnu ?

Comment prendre confiance en soi ?

Comment vivre cette différence comme une véritable chance, l’assumer pour se sentir accueilli et accueillant ?

je vous accompagne dans la recherche de ces réponses singulière

Share This